ASSOCIATION KILE

Régie par la Loi N°04-038 du 05 Août 2004 conformément à la réglementation en vigueur en République du Mali, Elle dispose d’un statut d’association et a su se positionner comme une référence culturelle sur le plan national, régional et international. Il a pour objectif d’encourager la familiarisation et la formation aux métiers du cinéma, de l’audiovisuel et du numérique et ainsi permettre l’émergence de jeunes talents et de créations innovantes.

Sur le principe du « faire ensemble », le projet de l’association se décline en plusieurs actions. Des cours de cinéma, des ateliers d’initiation, de mise à niveau et de perfectionnement, un parcours d’écriture suivi d’une mise en production des projets lauréats et différents événements tels que le 48 Hours Film Project, le Kino Formation, la Caravane de Sensibilisation et Projections Locales, le Clap de la Cohésion, les Femmes aux Plurielles et le Kabaret International sont organisés autant d’accompagner, des artistes, cinéastes, jeunes, passionnés et débutants. Les expériences, les créations, les projets sont autant d’opportunités pour donner la plus large visibilité possible, du local à l’international, aux productions accompagnées par L’association KILE.

VISION

Notre vision a pour objet d’assurer le développement des ressources artistiques et culturelles dans une perspective de production de biens, des services artistiques et culturels du Mali, plus spécifiquement de regrouper des compétences, des savoirs et savoir-faire pour la formation des jeunes aux métiers de la culture.

GOUVERNANCE

Un fonctionnement collectif qui comprend toute fois des postes clairement définis. L’association compte 35 membres actifs. Elle est régie par une présidente et un bureau avec un directeur et trois chefs de pôles repartis entre l’éducation à l’image, la création et l’évènementiel. L’association se réunit en assemblée générale deux fois par an et un conseil d’administration une fois par trimestre.

Activités

Elle est ouverte aux personnes désirant apprendre concrètement à réaliser des courts-métrages de fiction et documentaire. Les 40 candidats sont sélectionnés par le biais d’un appel à candidatures dont 50 % de femmes de moins de 40 ans, dans les secteurs fondamentaux des métiers du cinéma (Réalisation, Son, Chef opérateur, montage, Jeu d’acteur, Scénario, Production). Ils sont encadrés par des experts avérés pour coacher les jeunes.

Scénarisation :

  • Avoir une idée
  • Pitcher une idée
  • Développer des personnages
  • Développer une histoire
  • Raconter une histoire

Production :

  • Chercher des financements
  • Parler d’un projet
  • Organiser un tournage
  • Gérer des fonds

 Réalisation :

  • S’exprimer avec des images
  • Raconter une histoire
  • 
Avoir une vision claire du film
  • Hiérarchiser les informations à
  • Gérer une équipe de tournage

Son :

  • Utiliser le matériel
  • Techniques d’enregistrement (ambiance, dialogues, bruits seuls…)
  • Sound effects
  • 
Musique sur un film

Caméra :

  • Utiliser le matériel (ISO, ouverture, lentilles…)
  • Cadrer
  • 
Tenir la caméra (mouvements, angles…)

Montage : Création du film

  • Utiliser un logiciel de montage professionnel
  • 
Raconter une histoire Cette

Jeu d’acteur : Cours et création

Des jeunes sélectionnés dans plusieurs disciplines telles que : Réalisation, Montage, Son, Scripte, Lumière, Chef Opérateur, Jeu D’acteur se regroupent après la phase théorique et pratique pour réaliser des courts-métrages.

Cinq (5) équipes de dix jeunes seront créés et les travaux seront organisés en trois parties :

Les films sont tournés et montés pendant le Kino formation. Les œuvres issues de cette formation sont projetés dans des espaces publics dans les six communes de Bamako et la région de Sikasso pour sensibiliser la population.

Lorsque ces jeunes cinéastes, nouvellement formés, participeront juste après au Kino Kabaret ils auront déjà les notions de base de la réalisation d’un film et aideront d’autres Kinoïtes afin de produire des films de qualité qui pourront être proposés à des festivals !

Tout au cours des deux semaines, au moins deux personnes de l’équipe organisatrice seront présentes sur le lieu de la formation pour répondre aux questions des participants et de s’assurer du bon déroulement du Kino. Des outils et matériels seront mis à disposition des participants de la manière la plus équitable.

Les soirées de projection requièrent la présence des réalisateurs et sont également ouvertes au public. Chaque film fera l’objet d’une courte présentation avant sa projection.

 

Les mesures pour accompagner les bénéficiaires du projet après l‘exécution du projet

Après le projet qui mixe l’enseignement théorique et pratique réalisé lors des ateliers. L’autre avantage de l’alternance est que les participants peuvent obtenir une attestation qui leur permettra de participer après la formation de renforcement de capacités aux résidences, aux festivals, résidences collaboratives du réseau Kino Burkina Faso, Sénégal, Togo, Belleville et Hambourg qui sont nos partenaires. Après ces périodes de projets communs, les participants seront suivis individuellement jusqu’à la réalisation d’autre projet personnel.

shares
X